"Here is my secret. It is very simple: It is only with the heart that one can see rightly; what is essential is invisible to the eye.."- Antoine de Saint Exupéry

Posts tagged “Prayer

prayer ~ prière

your name
prayer on my lips
your eyes
deep inside my eyes
forever mine
my love

~

ton nom
prière sur mes lèvres
tes yeux
profondément à l’intérieur de mes yeux
mien pour toujours
mon amour

 


Video

Terirem

“Terirem” – Prayer of Angels


Video

Marija Serifovic – Molitva / Das Gebet / The Prayer / La Prière

“I’m wide awake
An empty bed drives my dreams away
Life melts like ice
Disappears in the twinkling of an eye

I’m losing my mind,
Pushing reality out of sight
Our lips are touching softly
You’re the one I believe blindly

I walk around like crazy
Falling in love frightens me
Days are like wounds
Countless and hard to get through

Prayer…
It burns my sore lips like a fire
Prayer…
Thy name is something I admire
Heaven knows just as well as I do
So many times I have cried over you
Heaven knows just as well as I do
I pray and live only for you

I can’t lie to God
as I kneel down and pray
You’re the love of my life
That’s the only thing I can say
—————————–
Je ne peux pas fermer les yeux
Le lit vide dissipe le sommeil
Et la vie se fond
Et disparait vite, en un clin d’oeil.

Comme si je perdais la raison
Car je ne vois plus la re’alite
Je t’aime encore et
te suits partout

Comme une folle ; je ne sais pas ou aller
J’ai peur d ‘un nouvel amour
Et les jours comme des blessures
Je ne compte plus.

Une priere, comme une braise sur mes levres
est une prie`re, rien que ton nom au lieu des mots.
Le ciel le sait aussi bien que moi ;
Combiens des fois j’ai re’pete’
Que ton nom est ma seule prie`re

Mais je ne peux mentir a` Dieu
pendant que je prie
et je ments si je dit
que je ne t’aime pas”


Viens lentement t’asseoir , Emile Verhaeren

Viens lentement t’asseoir
Près du parterre dont le soir
Ferme les fleurs de tranquille lumière,
Laisse filtrer la grande nuit en toi:
Nous sommes trop heureux pour que sa mer d’effroi
Trouble notre prière.

Là-haut, le pur cristal des étoiles s’éclaire:
Voici le firmament plus net et translucide
Qu’un étang bleu ou qu’un vitrail d’abside;
Et puis voici le ciel qui regarde à travers.

Les mille voix de l’énorme mystère
Parlent autour de toi,
Les mille lois de la nature entière
Bougent autour de toi,
Les arcs d’argent de l’invisible
Prennent ton âme et sa ferveur pour cible.
Mais tu n’as peur, oh ! simple coeur,
Mais tu n’as peur, puisque ta foi
Est que toute la terre collabore
A cet amour que fit éclore
La vie et son mystère en toi.

Joins donc les mains tranquillement
Et doucement adore ;
Un grand conseil de pureté
Flotte, comme une étrange aurore,
Sous les minuits du firmament.

Les heures claires (1896)